[Tag] 10 autrices incontournables en SFFF

Bonjour tout le monde ! J’avais évoqué lors de mon bilan de l’année 2021 que j’étais désolé du faible nombre d’autrices lues cette année-là, avec une proportion de seulement 15,8%. Au moment où j’écris ces lignes, mon ratio s’est nettement amélioré en atteignant quasiment 30%, mais je saisis toutes les opportunités de faire « mieux ». Aussi, je saisis l’occasion du tag #incontournablesSFFF (re)lancé par Vert, cette-fois consacré aux autrices et qui a pour objectif de dresser une liste de 10 autrices et romans qui paraissent essentiels. Pour moi, il s’agit de mettre en avant 10 textes marquants et surtout de suivre ce tag, et donc de faire des découvertes, d’autant plus qu’en dressant cette liste je me rends compte que je manque encore largement de culture ; dans certains cas, je n’ai lu qu’un seul ouvrage de l’autrice que je mentionne.

J’ai fait le choix de ne pas faire de choix quant au classement. Il ne s’agit pas d’un top10 si populaire sur Internet (et qui rapporte un nombre de vues indécent) mais bien d’une liste, dont le seul critère est que le nom m’est venu spontanément. Aussi, ces noms sont classés par ordre alphabétique.

Katherine Arden, L’ours et le rossignol. Je prends un risque car je n’ai pour l’instant lu que celui-ci mais mon épouse a déjà dévoré l’intégrale de la trilogie et a beaucoup aimé. J’ai été très séduit par ce premier tome – même si la réécriture de conte n’est pas un exercice follement original – grâce à ses beaux personnages, son rythme et surtout une ambiance très réussie. J’espère lire les deux suivants cette année et rédiger une chronique globale.

Lois McMaster Bujold. Autrice doublement particulière à mes yeux. D’une part, elle est la première autrice de SF qu’il m’ait été donné de lire. D’autre part, elle est aussi à l’aise en SF, avec sa Saga Vorkosigan (pour les besoins de ce défi je choisis Miles Vorkosigan comme titre), qu’en Fantasy avec Le cycle de Chalion. Ses livres ont en commun de mettre au centre des personnages éloignés des clichés habituels de ces genres, un sens marqué de la formule et des dialogues, de l’humour et un world building toujours efficace et cohérent. Cela fait une éternité que je n’ai lu l’autrice et une relecture me tente de plus en plus.

Marie-Catherine Daniel, Entre troll et ogre. Dans chaque liste, il y a toujours un intrus, un outsider, un chouchou, une surprise… J’avais eu un vrai coup de cœur pour ce roman surprenant, qui oscille entre Fantasy et Science-Fiction (genre auquel il appartient) pour proposer un récit initiatique d’une grande finesse sur l’altérité et l’humanité. Je pensais lire une comédie burlesque pour finalement trouver un très beau livre, très émouvant. Je pense bientôt ressortir la chronique que j’avais publié sur Facebook.

Catherine Dufour, Le goût de l’immortalité. Un livre que je ne peux que conseiller, que je considère comme un des meilleurs livres de la SF francophone. L’autrice imagine un futur très sombre où les inégalités sont de plus en plus grandes et les catastrophes, notamment sanitaires, monnaie courante. Construit comme une correspondance, ce roman multi-primé est aussi une preuve du talent d’écriture de l’autrice. Depuis, j’ai lu et aimé Danse avec les lutins et Entends la nuit qui témoignent son engagement.

N.K. Jemisin, La trilogie de la Terre fracturée. La trilogie aux trois prix Hugo. Je sais que les prix ne sont pas toujours gage de qualité ou d’originalité mais dans ce cas, cela me parait largement mérité. L’autrice nous propose un monde qui enchaine les saisons, que l’on peut qualifier d’apocalypses. C’est un livre dur, écrit avec les tripes mais qui m’a profondément marqué, ému souvent et parfois même bouleversé. Le cycle m’intimide tellement que je n’ai pas osé faire un retour ici, ne sachant par quel bout le prendre…

Kij Johnson, Un pont sur la brume. Cette novella – il fallait bien que je case un volume de la collection Une Heure Lumière tout de même – raconte l’histoire d’un constructeur de pont dans un monde de Fantasy. Vendu comme ça, l’ensemble pourrait être ennuyeux. Et pourtant. L’autrice écrit un texte d’une très grande beauté, avec une ambiance onirique un peu angoissante et à nous attacher à des personnages presque ordinaires. Dans la même veine, j’ai lu La quête onirique de Vellitt Boe mais je suis passé à côté. Il faut que je retente.

Nancy Kress, Danses aériennes. Une des autrices qui m’a réconcilié avec les formes courtes et qui, rien que pour ça, mérite d’être dans cette liste. J’ai beaucoup aimé cette série de nouvelles, qui proposent toujours un bon compromis entre sensibilité et aspects scientifiques, avec certains textes absolument brillants. Le Nexus du professeur Erdmann – et une deuxième UHL, deux ! – est aussi un texte solide, qui traite d’une thématique qui reste rare : la vieillesse.

Ursula K. Le Guin, Terremer. Je suppose que Le Guin va être l’autrice la plus citée ; d’ailleurs, c’est suite à la volonté de ne pas laisser d’autrices « dans l’ombre » que Vert a lancé cette initiative. Je ne pouvais passer à côté : Terremer m’a partiellement réconcilié avec la Fantasy à un moment où je ne supportais plus le discours martial et masculin que ce genre véhiculait (et véhicule encore). Une belle série de textes qui réfléchit à ce qu’est le mal et aux formes qu’il peut prendre. L’autrice réussit également l’exploit d’être autant connu pour ses textes de SF, donc le cycle de l’Ekumen, auquel appartient par exemple La main gauche de la nuit.

Elisabeth Vonarburg, Chroniques du pays des mères. Seconde autrice francophone de cette liste. Un très beau livre post-apo, ou l’homme a quasiment disparu, ainsi que l’Histoire. Féministe certes, mais en aucun cas misandre ou manichéen comme certains pourraient le prétendre. La lecture n’est pas aisé, c’est un livre qui se mérite. Il est sorti en poche il y a peu et je ne peux que vous le recommander.

Jo Walton, Mes vrais enfants. Il y a des livres récents qui accèdent immédiatement au statut de « classique » de la SFFF. Dans ce véritable chef d’œuvre, l’autrice raconte deux possibles de la vie Patricia. Deux uchronies donc mais aussi et surtout deux personnages à la fois différents et identiques, qui ont emprunté des chemins d’émancipation différents, pour un roman sensible et d’une très grande justesse. Seul roman de l’autrice pour ma part, je regrette de ne pas l’avoir lu plus tôt.

Voici donc mes 10 noms et mes 10 titres. Je mesure qu’il me reste encore du chemin à parcourir et des autrices à découvrir. Je ne peux que vous encourager à lire ces livres, ainsi qu’à explorer le blog Nevertwhere : vous y trouverez sa propre liste, d’autres en commentaires puis, plus tard, un bilan des contributions de la blogosphère (avec beaucoup de Le Guin, mais pas que). Qu’elle soit remerciée pour son inactive et tout le travail de tri et de partage qu’elle implique. Enfin, pensez bien à guetter le logo du challenge et le tag #incontournablesSFFF.

Le logo du challenge, designed by Anne-Laure.

Bonnes lectures !

24 commentaires sur “[Tag] 10 autrices incontournables en SFFF

Ajouter un commentaire

  1. Très belle sélection ! J’aimerais pour ma part lire encore plus d’autrices, notamment en SF.
    Mais j’ai déjà lu et beaucoup aimé voire adoré dans ta liste et Katherine Arden, et N.K.Jemisin et Elizabeth Vonarburg et Jo Walton. Alors c’est déjà pas mal ^^

    Aimé par 1 personne

  2. « et qui rapporte un nombre de vues indécent » : oh, il paraît que les listes rapportent aussi un nombre de vues indécent en comparaison des chroniques. 😅
    Je suis content de voir « Un Pont sur la brume », je ne crois pas l’avoir encore croisé, alors que ce livre ! ❤

    Aimé par 1 personne

  3. Ouaiiiiis, Katherine Arden !! 🙂
    Bon, Terremer est prévu pour mon mois d’août. Jemisin en revanche j’ai abandonné ses livres de la terre fracturée, mais c’était une œuvre vraiment remarquable.
    Plein de noms que je ne connais pas dans ta liste, j’ai du boulot aussi moi ! Merci pour ces découvertes !

    Aimé par 1 personne

      1. Ca va être un travail titanesque ! Il y a beaucoup de contributions déjà. Vert va faire un récap à la fin il me semble.
        Il va effectivement falloir se préparer mentalement à faire exploser nos listes de souhaits ^^

        Aimé par 1 personne

  4. J’adore ta liste ! Du coup je me dis qu’il faut que je lise Le gout de l’immortalité, danses aériennes (Nancy Kress est pour moi une autrice à lire même si ce n’est pas toujours simple) et la saga Vorkosigan 😁

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :