Un an de Mondes de poche…

J’ai – enfin – mis Mondes de poche en ligne il y a pile un an, bébé souffle donc sa première bougie. J’avais beaucoup hésité, réfléchi, pesé, l’idée étant bien plus vieille que la version que vous avez sous les yeux, avant de me lancer dans le grand bain de la blogosphère. Créer et tenir un blog prend du temps et peut assez vite ressembler à une deuxième activité professionnelle, rimant avec contrainte, voire déplaisir ; assez régulièrement, je peux lire sur Twitter des témoignages de petits coups de moins bien, des pauses ou même des fermetures pures et simples. J’ai de la chance – et peut-être une activité moindre – car tenir ce blog est pour le moment un véritable plaisir. Cet anniversaire est l’opportunité de reprendre tout ça : faire un point sur cette année écoulée et réfléchir un petit peu à la suite des évènements. Je vais surtout parler de ce qui est lié au site en lui-même, en montrant parfois un peu ce qu’il y a « derrière » le blog ; je n’ai pas la prétention d’avoir réussi mais si vous voulez vous lancer à votre tour, il y a quelques infos à glaner.

Bilan

Les aspects techniques

La technique est la raison principale du gap entre projet, réalisation et mise en ligne. Je me débrouille à peu près en informatique mais je ne sais pas programmer et je ne voulais pas y passer trop de temps, l’écriture étant déjà un moment où je ne lis pas. Pour faire simple, quand vous créez un site, vous devez associer deux éléments : le site en lui-même (l’architecture, le thème, les éléments de design…) et son hébergement. J’ai choisi la simplicité avec une solution clé en main, proposée par wordpress.com, avec à la fois un thème et un hébergement chez eux. C’est un peu onéreux mais ils assurent les sauvegardes, chassent les bots de spam – qui sont incroyablement nombreux – et ont une assistance très efficace et rapide (délai de 24h en moyenne pour les réponses), le tout dans une version sans publicité. J’ai un petit regret : le thème que j’ai choisi – Baskerville 2 – est assez courant sur la blogosphère, ce qui uniformise un peu. On pourrait aussi voir le verre à moitié plein, car c’est signe qu’il plaît et ce regret n’est pas suffisamment important pour que je remette tout à plat. En terme de design, j’en profite pour remercier Anne-Laure, dealeuse officielle de la blogosphère qui m’a concocté bannière, logo et fond. WordPress m’a ensuite permis de choisir le reste, comme les polices, couleurs & co. Enfin, j’ai fait mon bourgeois jusqu’au bout en optant pour un nom de domaine (en .fr) et donc ôter le .wordpress. Je voulais quelque chose de propre, relativement « pro » (avec toutes les précautions d’usage pour ce terme), et je suis satisfait du résultat.

Les billets

J’ai publié 116 billets cette année, donc une moyenne de plus de deux billets par semaine, qui était l’objectif que je m’étais fixé. L’essentiel de ces articles sont des chroniques (80), dont la majorité est inédite (58) quand les autres sont des republications provenant du groupe Facebook des Mordus de SFFF. Toujours au sujet des chroniques, il y en a 6 de mangas, en dessous de l’objectif cette fois-ci, qui était un rythme mensuel. Pour le reste, ce sont 14 billets non classés (les entrées en PAL mensuelles et mon bilan de l’année 2021 en deux parties) et surtout 16 dans la rubrique « le monde de l’imaginaire » où je présente notamment les challenges auxquels je participe, voire organise, ainsi les interviews que j’ai réalisées.

Le monde de l’imaginaire

Ouvrir un blog, c’est aussi – surtout – entrer dans une communauté de passionnés, amateurs et professionnels. Petit à petit, on découvre des personnalités derrière des lecteurs et lectrices, on commence à identifier qui aime – ou déteste – quoi, les spécialités de tout le monde, les vannes et les piques fusent, ainsi que les conseils… Twitter joue un rôle important car j’ai décidé d’en faire un outil exclusivement dédié au monde littéraire, là où Facebook est un réseau social du quotidien pour moi, même si j’y ai mes groupes de lecture. Dans la communauté des blogueurs, je remercie le Maki qui m’a intégré dans son fil « les blogopotes », ce que je considère comme une marque de confiance ; tous les jours, il y a des lecteurs et lectrices qui viennent de chez lui. Je ne vais pas nommer les autres (le meilleur moyen d’en oublier) mais j’apprécie beaucoup les échanges que je peux avoir sur les différents réseaux, qu’ils soient sérieux ou décalés. Il y a des spécialistes du décalage !

J’ai également tissé des liens avec les éditeurs à qui je demandais initialement les couvertures en haute résolution (une des « contraintes » imposées par le thème du blog) et qui m’envoient depuis quelques mois ce qu’on appelle dans le milieu des « services presse » : des livres envoyés aux prescripteurs, dont la blogosphère. Pour l’instant, j’ai reçu des livres de chez FolioSF, J’ai lu, l’Atalante, Le passager clandestin et Pocket ; je les remercie pour cette confiance. Chacun d’entre eux à une politique différente à ce sujet mais je trouve toujours agréable de recevoir spontanément un livre qui me plait, signe que mes goûts sont identifiés. J’ai fait le choix – discutable, comme tous les choix – de ne pas l’indiquer dans mes chroniques car je suis déjà totalement subjectif – comme tout avis – mais de l’indiquer dans les billets mensuels « Entrées en PAL ». J’aimerais aussi avoir un partenariat avec Le livre de poche, à minima pour le nom, évidemment, mais aussi pour leur catalogue, souvent issu d’achats de droits de livres à Albin Michel Imaginaire, une collection que j’apprécie particulièrement.

Enfin, merci à toutes les lectrices et toutes les lecteurs du blog. Parfois, ce n’est qu’un passage, d’autres laissent un like, qui viennent souvent d’autres blogopotes car les outils permettent de le faire facilement, et d’autres commentent. Il y a les gens qui passent, au hasard d’une recherche google ou d’un avis sur un réseau social et les assidus, qui lisent tout ou presque. N’hésitez pas à laisser un commentaire, positif ou négatif – non, juste positif – pour parler du livre, du sujet ou du billet en lui-même. Si j’ai ouvert ce blog – comme d’autres je pense – et que j’ai laissé les commentaires ouverts, c’est bien dans le but d’avoir des interactions et de tisser des liens. J’essaie dans la mesure du possible de répondre à tout le monde, même si j’ai parfois un peu de retard.

Quelques statistiques

Qui dit bilan dit statistiques. Pas de camemberts car il n’y pas de proportions, juste quelques chiffres brut, grossièrement arrondis. Pour les curieux de stats plus précises, je glisserai quelques captures en toute fin de ce billet.

Je ne suis pas capable de dire si ces statistiques sont bonnes ou mauvaises, et peu importe. Certes, j’aimerais faire mieux, mais dans l’optique de toucher plus de monde, de partager cette passion et d’échanger. Rien n’est plus satisfaisant que d’entendre « j’ai acheté ce livre sur tes conseils, j’ai passé un excellent moment ». Les bons résultats des interviews sont assez logiques, car susceptibles d’intéresser davantage que le simple titre d’un bouquin (je n’ai aucune idée de l’effet concours), de même que le challenge puisqu’il y a sûrement eu de nombreuses visites de participants pour accéder à la liste des catégories. D’autres billets plus récents sont déjà très bien classés, comme le TAG autrices incontournables en SFFF et progressera surement dans les mois à venir. Plus ponctuellement, les billets sur les entrées en PAL marchent bien aussi, et suscitent des réactions : il semble que vous aimez les listes, notamment d’acquisitions. Quant aux chroniques, Olangar bénéficie de l’effet et de l’inertie d’être la première publiée ; Le livre écorné de ma vie était une UHL (les chroniques des UHL sont toujours très lues) sortie depuis peu et le traducteur, Jean-Daniel Brèque l’avait qualifiée « d’objective et mesurée » ; Mes vrais enfants est une chronique récente, d’une autrice très populaire.

Quelles perspectives ?

Premier objectif, qui peut paraître évident, mais les choses vont mieux en le disant : poursuivre ce blog. J’ai encore quelques petits réglages techniques et cosmétiques à finaliser, notamment certaines couleurs (pas simple quand on est daltonien). Je partagerai toujours sur Twitter et Facebook ; concernant ce dernier, je me demande s’il ne faut pas que je crée un profil spécifique, qui ne servirait qu’à ça. Je m’interroge également sur l’intérêt d’ouvrir un compte sur Instagram… Je prends tous les retours et suggestions à ce sujet.

Je vais continuer sur le même rythme avec au moins une chronique inédite par semaine, et même sûrement un peu plus sur cette fin d’année car j’ai beaucoup lu et moins publié : si je lis davantage qu’un livre par semaine, je prends forcément du retard, même si je ne chronique pas tout. Justement, j’ai parfois du mal à faire des retours quand il ne s’agit pas d’une one shot ou d’un tome 1 : il y a aura donc des chroniques de cycles, avec un rendez-vous – au rythme variable – qui fera marrer les boomers comme moi (clin d’œil prévu). Je continuerai à me concentrer en priorité sur ce que j’ai apprécié ou qui a des qualités, même si je n’ai pas accroché : je n’ai pas de temps à – vous faire – perdre avec du contenu négatif, sauf coup de gueule qui me tient à cœur. Enfin, toujours au niveau des chroniques, je vais continuer à parler de manga, même si l’audience n’est pas au rendez-vous, tout simplement parce que j’aime ça. Je reprends mon objectif initial : une chronique manga par mois.

Enfin, j’apprécie mon exploration du monde de l’imaginaire. Il y a aura donc toujours des participations à des challenges, des interviews de directeurs et directrices de collection (sous réserve d’acception de leur part) et les concours qui vont avec. Deux nouveaux projets me tiennent à cœur : écrire des articles de « fond », même si je n’ai pas la prétention d’égaler ce que certaines et certains proposent au sein de la blogosphère. J’ai deux idées en tête, mais je garde le secret. Pour le second, il est probable à 95% que je me rende aux Utopiales et je me fendrai à minima d’un petit bilan. J’espère surtout vous y croiser !

Merci à toutes et à tous ! Lisez !

20 commentaires sur “Un an de Mondes de poche…

Ajouter un commentaire

  1. Félicitations pour cette première année.
    On sent que tu apprécies cette expérience et c’est le principal. C’est toujours chouette de se lancer dans une nouvelle aventure et d’en ressortir du positif. Faire de nouvelles rencontres fut vraiment mon gros plus avec l’aventure blog littéraire et je suis ravie qu’il en fut de même pour toi.
    Longue vie au Monde de poche et j’espère que tes souhaits seront exaucés ☺️

    Aimé par 1 personne

  2. Bravo pour cette année de blog ! C’est intéressant de parler de toute la technique derrière, on n’en parle pas assez et c’est vrai que c’est un gros morceau. (et J’aime bien le thème baskerville 2 !)

    Je te conseillerais plutôt instagram que la page facebook… parce Que Fb est un peu mort, les interactions sur les pages très peu nombreuses. Instagram c’est vraiment plus riche de ce côté là. J’y ai fait des rencontres super, avec des gens qui sont devenus des amis et avec qui j’échange tous les jours. C’est un réseau à mon avis bcp plus vif et plus jeune que facebook. J’ai largement développé mes listes de souhaits avec instagram…! Mais il y a des inconvénients : c’est très chronophage, et le réseau peut sembler très commercial – on voit passer souvent les mêmes bouquins, le YA est surreprésenté, certaines ME aussi, et c’est plus souvent la course aux likes sur les posts et aux abonnés.
    Il faut du temps pour être reconnu et que les posts fassent leur chemin, trouvent leur public.
    Sache aussi que les lecteurs d’instagram ne vont que très peu sur le blog. Ils se contentent d’instagram – ça va vite, c’est rapide à lire, ça demande peu d’investissement en tant que lecteur-scrolleur. Du coup ca peut donner l’impression pour un article de faire deux fois le job – sur le blog et sur instagram. Une sorte de doublon en fait…

    Voilà, je te souhaite une belle nouvelle année de blog, j’aurai tjr plaisir à te lire et à passer de temps en temps déposer un « petit » commentaire et mettre en wishlist un bouquin sur tes conseils !

    Aimé par 1 personne

  3. Joyeux bloganniversaire !
    Il est beau ce top des chroniques, il faut vraiment que je lise « Olangar » vu la qualité des deux autres.
    Et oui, il faut continuer les chroniques mangas, pour poursuivre le travail de sappe et faire rentrer les graphiques comme des lectures normales pour tout le monde. ^^

    Aimé par 1 personne

  4. Joyeux blogday ! C’est un beau bilan, et pleins de beaux projets je vois, c’est chouette ! C’est vrai que tenir un blog, ça s’apparente parfois à un 2e boulot ! Mais après 10 ans, j’éprouve toujours autant de plaisir à la faire 🙂 L’important c’est de faire ce qu’on aime, donc oui tu as bien raison de continuer à parler de mangas !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :