Manga – La guerre des mondes, Sai Ihara & Hitotsu Yokoshima

Je termine ma semaine « Wells sans Wells ». Après Sherlock chez les Martiens et Wells héros de ses propres histoires, voici l’adaptation manga, qui vient de se conclure avec le troisième tome sorti en mars. Cette fois, point d’exercice littéraire ou de mise en abyme, mais une transposition du roman vers le média BD. Autre différence importante, les auteurs ne sont pas britanniques comme l’était Wells mais sont originaires d’une autre île – archipel pour être précis – à savoir le Japon. Quel est donc le niveau de fidélité vis à vis de l’œuvre d’origine et qu’est-ce que la « patte » nippone apporte à un matériel de base résolument british ?

Lire la suite « Manga – La guerre des mondes, Sai Ihara & Hitotsu Yokoshima »

Manga – Flow, Yuki Urushibara

Flow, T1 de Yuki Urushibara

L’année 2021 a été une année record pour les mangas – source Slate – à tel point que certains se targuent, le ridicule ne tuant pas, d’enfin décrypter le phénomène (je suis sympa, je mets quand même le lien). Donc, année record quantitativement et qualitativement mais, à moins de s’y consacrer exclusivement, il est difficile pour moi, de suivre cette actualité et surtout de séparer le bon grain de l’ivraie. C’est la raison d’être des blogs : repérer et conseiller des titres. Ici, je remercie Sabine, taulière de Fourbis & Têtologie pour son retour sur Flow, qui m’a immédiatement séduit. Une mangaka que je ne connaissais pas du tout mais que je vais désormais suivre d’un peu plus près. J’ai beaucoup aimé ce récit fantastique (voire SF), qui fait surtout la part belle aux tranches de vie et a un petit côté feel good, avec un trait à l’ambiance onirique.

Lire la suite « Manga – Flow, Yuki Urushibara »

Manga – L’Éden des sorcières, Yumeji

L’Éden des sorcières, T1&2 de Yumeji

Le foyer Loisy fait une grosse consommation de mangas et nous essayons de nous « limiter » à des titres qui peuvent plaire à au moins deux membres de la famille (bon, avec fiston qui lit quasiment tout ce qui lui tombe sous la main, ça n’est guère une contrainte ^^’). Dans ce cas, c’est un titre que j’avais repéré pour mon épouse et que j’ai apprécié également. Nous préférons également les séries qui sont récentes, pour éviter d’avoir trop de tomes à rattraper.

Pour l’Eden des sorcières, il s’agit au premier abord d’une histoire relativement classique, qui mêle magie et écologie mais le titre se démarque par un trait particulièrement soigné et une histoire qui semble plus complexe et originale que du shonen classique.

Lire la suite « Manga – L’Éden des sorcières, Yumeji »

Manga – Kaiju n°8, Naoya Matsumoto

Kaiju n°8 T1 de Naoya Matsumoto

Dernier samedi du mois et donc chronique manga. Ce mois-ci, il s’agit de Kaiju n°8, nouveauté éditée chez Kazé. Certes, il s’agit d’un Shonen et j’essaie désormais de lire davantage de mangas « adultes » (tout est dans le « j’essaie ») mais il m’était difficile de résister à ce titre : j’adore les Kaijus (« bête étrange », souvent colossale, en japonais). Je suis fan du premier Pacific Rim, des vieux Godzilla ainsi que de la version 2014, j’ai adoré la relecture de ces mythes japonais version comics dans Kaijumax, sortie en VF chez Bliss Comics, que je recommande très chaleureusement, et je guette la réédition du jeu de figurine Monsterpocalyse chez Mythic Games. Cette sortie, appuyée par une puissante couverture, avait tout pour me faire craquer. Il s’avère de surcroit que le titre a tout du hit, avec déjà des records battus au Japon, et désormais en France. A défaut de savoir ou prédire s’il deviendra, aux côtés des locomotives, un classique du genre, j’ai trouvé Kaiju n°8 intéressant grâce à son originalité : idées de world building et son héros ; mais sans s’affranchir des règles du Shonen en terme d’humour et de personnages badass.

Lire la suite « Manga – Kaiju n°8, Naoya Matsumoto »

Manga – Lonely World, Iwatobineko

Lonely World T1 de Iwatobineko

En créant Mondes de poche, j’avais une ligne éditoriale claire : de l’imaginaire en poche. Alors pourquoi me limiter aux romans ? En effet, depuis quelques temps, j’ai recommencé à lire des mangas – enfin, « nous » plutôt, car c’est une occupation familiale – et je découvre une offre pléthorique, avec beaucoup de diversité, ce qui me permet de sortir d’une certaine zone de confort, longtemps limitée aux locomotives shonen. Pour Lonely World, l’acquisition était non préméditée : j’ai simplement craqué pour la couverture, appuyée par un résumé qui promet du mystère, le tout chez un éditeur qui ne m’a encore pas déçu. Et c’est une bonne pioche car j’ai apprécié cet univers que l’on devine post-apocalyptique, servi par un trait efficace avec un parti-pris original.

Lire la suite « Manga – Lonely World, Iwatobineko »

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑