Cinq livres de SFFF (ou presque) à offrir pour Nöel

Noël approche à petits pas et rien ne fait davantage plaisir qu’un livre au pied du sapin. Je vous ai donc concocté une petite liste, au cas où vous seriez en manque d’idées… Pour éviter l’inventaire à la Prévert, je me suis fixés quelques règles et limites. Ce sont uniquement des livres de poche – Mondes de poche oblige – que j’ai lu, et donc eu le temps de lire. Par conséquent, je me suis concentré sur les sorties des 12 derniers mois, sans compter novembre car ces sorties sont encore dans ma PAL ; il s’agit donc des ouvrages sortis entre novembre 2021 et octobre 2022. La liste est nécessairement subjective mais j’ai essayé d’élargir au maximum le choix : autrices et auteurs, étrangers ou francophones, dans tous les genres de l’imaginaire. Enfin, il ne s’agit pas d’un classement, l’ordre des titres est tout simplement celui de parution. J’espère que vous y trouverez votre bonheur, ou de quoi faire le bonheur de quelqu’un.

Cinq livres à offrir… ou découvrir

La princesse au visage de nuit, Prix imaginales des lycéens 2022, raconte l’histoire d’Hugo, obligé de retourner dans le village de son enfance après le décès de ses parents. Mais les fantômes laissés derrière lui sont toujours présents, dans ce territoire replié, encerclé d’une forêt où rodent souvenirs et créatures.

Ce livre plaira à quelqu’un qui aime ou veut découvrir le fantastique léger, les ambiances de folklore rural et surtout les personnages attachants et cabossés. David Bry, auteur français plusieurs fois primé – et c’est mérité -, construit son roman comme un polar teinté d’horreur légère, avec le style émouvant qui le caractérise. Livre pour adulte, il peut tout à fait être offert à une lectrice ou un lecteur plus jeune.

La chronique complète est ici.

Paru initialement en 1996, Les futurs mystères de Paris de Roland C. Wagner bénéficie d’une nouvelle édition chez l’Atalante. L’auteur français invente un monde quasiment post-apo, après la « Grande terreur primitive », qui aboutit finalement sur une forme d’utopie. Tem, le héros, est un détective privé doué du talent parapsychique de Transparence : il se fait oublier, disparait des documents ou enregistrements. Pratique pour enquêter, moins pour se faire rémunérer.

Reprenant le meurtre en chambre close, mais version science-fiction, ce premier tome – qui peut néanmoins se lire de manière indépendante – ravira les amateurs de polars, plus particulièrement de Nestor Burma, d’humour sarcastique ravageur et qui rêvent d’une société plus humaine.

Pour la chronique, c’est par là.

Le serpent de l’autrice britannique Claire North est aussi un tome 1, le deuxième vient de sortir et le troisième et dernier est annoncé pour janvier, mais il m’était impossible de ne pas conseiller ce coup de cœur. Ayant pour contexte la Venise de la Renaissance, Thene, l’héroïne, découvre que la cité, probablement le monde, est en réalité un vaste terrain de jeu entre plusieurs factions, et que les puissants du monde ne sont que pions à manipuler.

Ce livre ravira les amateurs d’Histoire secrète et d’histoires d’émancipation. C’est aussi l’occasion d’initier à un format qui reste rare, la novella ou roman court, et de faire découvrir une maison d’édition encore trop confidentielle, le Bélial, et plus particulièrement leur collection Une Heure Lumière, sublimée par les couvertures d’Aurélien Police.

La chronique intégrale est sur cette page.

Autre auteur français, et autre chouchou, Jean-Laurent Del Socorro nous raconte la guerre de sécession avec Je suis fille de rage. Roman choral, le récit multiplie les points de vue, qu’ils soient Unionistes ou Confédérés, sur le front ou à l’arrière, appartenant aux élites ou aux classes populaire… L’auteur s’attache à faire preuve d’une grande rigueur intellectuelle, à la fois sur le plan historique et par son sens de la nuance.

Le livre intéressera particulièrement ceux qui aiment l’histoire, sans qu’il ne soit nécessaire d’être spécialiste du sujet, tant le travail didactique est remarquable. La touche de fantastique est extrêmement légère et a pour but d’insister sur l’échelle de la tragédie : Lincoln est visité par l’allégorie de la Mort… Vous pouvez même l’offrir à quelqu’un d’allergique à la SFFF, par principe.

Le billet complet est .

Vers les étoiles de Mary Robinette Kowal appartient au genre de l’uchronie : un évènement change ou survient, et tous les événements suivants en sont bouleversés. L’autrice étatsunienne fait tomber une météorite au cœur de l’océan atlantique, dans les années 50. Outre les destructions immédiates, l’effet de serre est irrémédiablement aggravé et l’équilibre terrestre, notamment alimentaire, menace de s’écrouler.

La conquête de l’espace est donc accélérée, comme plan de secours en réponse à ces catastrophes annoncées. L’héroïne, Elma York, a bien l’intention de devenir la première Lady Astronaute. Il s’agit à nouveau d’un premier tome, mais qui se suffit à lui-même, à mettre entre toutes les mains de celles et ceux qui aiment les récits inclusifs, la conquête spatiale et pour démontrer que la SF, ça n’est pas uniquement des histoire de combats, de robots, et de pioupious lasers.

La chronique est ici.

En bonus : le cadeau empoisonné

Me cantonner à cinq titres était une contrainte difficile à tenir, mais il y en a un autre qui m’est venu à l’esprit spontanément : la saga Blackwater. Il s’agit de l’histoire d’une riche et puissante famille qui vit à Perdido, petite ville de l’Alabama à la confluence de deux rivières. Lors d’une crue catastrophique, la belle et mystérieuse Elinor fait irruption au sein de la famille Caskey et entame une lutte à mort avec la matriarche qui les régente.

Ce cycle est un véritable coup de cœur pour moi et Madame Mondes de poche. Le rythme et les rebondissements sont parfaitement maitrisés et millimétrés. L’éditeur, Monsieur Toussaint Louverture a remis au goût du jour la tradition du feuilleton romanesque en sortant un tome toutes les deux semaines, dans une superbe édition travaillée, et qui en fait un bien beau cadeau… empoisonné car l’appel des cinq volumes suivants sera irrésistible. Offrez le aux lecteurs avides, qui aiment les sagas et un soupçon de fantastique.

La chronique n’est pas encore publiée mais je vous invite à lire tout le bien que Steph en pense, l’avis passionné d’Ombre ou le bilan de l’addiction de Célinedanaë.

Quelques suggestions supplémentaires…

Si cette liste ne vous inspire pas (mais quelle idée…) ou que vous vous sentez l’âme généreuse, ou simplement curieuse, voici quelques pistes pour aller plus loin.

Anne-Laure, propose un billet avec huit sorties poches récentes. Certains titres sont communs à nos deux listes, mais elle en propose d’autres que je n’ai pas encore lu, chroniqué, ou qui tout simplement n’ont pas été un coup de cœur pour moi, mais qui sont tout de même de très bons livres. Peut-être trouverez vous un titre qui vous parlera davantage.

Yujine propose une liste de titres sortis depuis le mois de janvier 2022. Il y a de tout : du grand format, du poche, du récit court, du récit qui pique la tête (parfois tout ça en même temps) et dans tous les genres de l’imaginaire, de la SF au fantastique, en passant par la Fantasy, genre que je lis moins et donc conseille peu. En plus, son article est très beau et vous y trouverez même les listes des années précédentes.

N’hésitez à me donner votre avis sur cette sélection et même la compléter dans les commentaires.

En attendant Noël, je vous souhaite de vous faire plaisir, de faire plaisir et de jolies lectures, bien au chaud.

19 commentaires sur “Cinq livres de SFFF (ou presque) à offrir pour Nöel

Ajouter un commentaire

  1. Tu m’as bien fait rire avec le cadeau empoisonné 😂
    J’ai justement reçu Fille de rage, mais dans sa belle édition, lors d’un Noël et je valide aussi Serpent et Vers les étoiles qui sont d’excellents titres, tout comme le David Bry qui a une sacrée ambiance ^^

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :