Chronique – Boudicca, Jean-Laurent Del Socorro

Après avoir évoqué Le chien du forgeron en début de semaine, restons dans les héros celtes, cette fois-ci avec une héroïne : Boudicca ; toujours dans l’Antiquité, mais nous passons cette fois-ci du mythe à la légende. J’ai déjà eu l’occasion de chroniquer des romans de Jean-Laurent Del Socorro (et il m’en reste une à rédiger), qui sont toujours de beaux moments de lecture pour moi. Aussi, j’exhume ce retour publié initialement sur Facebook, en mars 2020.

Troisième livre de cet auteur pour moi, après Royaume de Vents et de Colère et Je suis fille de rage. Je les avais adoré, je ne pouvais donc pas passer à côté de celui-ci. Même verdict, c’est très bien. Le livre nous raconte donc la légende de l’héroïne bretonne (comprendre de l’île de Grande-Bretagne) Boudicca, ou Boadicea en latin. Fille d’un roi et d’une mère décédée pour lui donner la vie, la jeune fille doit assumer son héritage. Ses héritages en fait. Dès sa naissance, son destin semble lui échapper. Née lors de moments de mort, d’une dynastie royale qui devra s’unir à une autre famille, pendant la conquête romaine, notamment le règne de Néron, et au patronyme chargée de symboles…

L’histoire n’est pas sans rappeler un autre héros, William Wallace, popularisé par Braveheart de Mel Gibson. Mais Boudicca va plus loin. Par sa matière originelle, un personnage historique dont nous ne savons pas grand chose, Jean-Laurent Del Socorro écrit une légende et développe au moins trois grands thèmes. La destinée et le libre arbitre. Une princesse, puis reine, peut-elle choisir ses combats ? En réponse, la question de l’honneur. Que veut dire protéger son peuple, ses proches, assumer les conséquences de ses choix ? Et enfin, l’amour. La relation avec son père puis ses filles, son mari, sa maîtresse… Chaque personnage, selon son rang et ses choix questionne ces thèmes mais l’auteur n’assène pas de vérité, loin de tout manichéisme.

L’écriture est encore un régal. C’est fluide, loin d’une tendance à l’hypertrophie ou au roman choral à 40 personnages. C’est aussi et surtout très bien écrit. Chaque phrase ou personnage est juste, avec des dialogues ciselés sans tomber dans le piège de discours fleuves finalement peu crédibles. Mention spéciale pour la capacité de l’auteur à camper des personnages féminins crédibles et inclure des thèmes inclusifs sans en faire des tonnes autour, c’est juste naturel. Et donc efficace. Jean-Laurent Del Socorro nous livre ici l’écriture d’un mythe, au sens classique du terme, et inscrit ses pas dans ceux des auteurs de l’Antiquité et du Haut Moyen-Age.

Après Royaume de Vents et de Colère, qui était un excellent roman d’aventure historique teinté de fantasy, Boudicca ouvre la voie à Je suis fille de rage et colère où petites et grandes histoire côtoient les mythes.

Vous aimerez si vous aimez l’Histoire liée aux légendes. Que l’on vous raconte une épopée qui va plus loin que la simple aventure.

Les +

  • Une belle galerie de personnages, Boudicca en tête
  • L’écriture
  • Un mythe.

Les –

  • Une couverture du format poche que je trouve moins inspirées que l’édition originelle
  • On aurait aimé trouver en annexe les références originelles, comme celles de Tacite ou Dion Cassius.

Résumé éditeur

Un siècle après leur victoire sur la Gaule, les Romains veulent à présent soumettre l’île de Bretagne – l’actuelle Angleterre. Les Celtes y sont divisés, trop faibles ou trop cupides pour s’opposer à eux. Au prix de nombreux sacrifices, animée par une vengeance dévastatrice, une reine guerrière fière et indépendante va pourtant se dresser sur leur chemin et réaliser l’impossible : unir tous les clans contre l’envahisseur. Si sa révolte est finalement brisée, Boudicca demeure, aujourd’hui encore, une des plus grandes figures de la résistance à l’oppression. Plus que son histoire, voici sa légende…

Boudicca de Jean-Laurent Del Socorro, J’ai Lu (2018, première sortie ActuSF en 2017), 320 pages.

2 commentaires sur “Chronique – Boudicca, Jean-Laurent Del Socorro

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :